Recepteur Twinplex avec une double-triode 19


J'ai toujours été intrigué par les montages des années 30 qui tout en étant simples permettaient d'obtenir de bon résultats.

Ce qui m'attire beaucoup dans ce genre de montage c'est qu'ils peuvent se réaliser à peu de frais car ils ne contiennent qu'une poignée de composants.

Le montage décrit ici est tiré du schéma de Doerle nommé "Twinplex regenerative receiver" et date de 1934. Il s'articule autour d'une lampe double triode type 19 (une triode pour la détection, l'autre pour amplifier la BF). Ce genre de lampes est plutot utilisée en général comme étage de sortie sur les postes TSF de l'époque et permettait d'obtenir une puissance modulée d'environ 0,5 à 2 watts suivant les montages.

Je pensais qu'il était difficile de s'en procurer et que ce genre de lampes couteraient cher. J'en ai acheté 3 chez "tubesandmore" pour 2,90$ pièce mais je suis tombé un jour de promo. Ces lampes se trouve entre 6 et 7 dollars pièces aux US en NOS.

Voici les caractéristiques de ce tube :





Le schéma :



La lampe se chauffe sous 2 volts continu et la tension plaque doit être d'environ 90 volts. Il est à noté que le poste marche déja très bien à partir de 45V plaque)

Comme j'ai respecté le schéma d'origine de 1934, le couplage d'antenne se fait par capacité, avec un petit condensateur ajustable de 5 à 35pf que vous accorderez une fois pour toutes en fonction de l'antenne que vous utilisez.

La bobine est faite autour d'un mandrin de 32mm de 5 broches mais ici seulement 4 sont utilisées :
- 2 broches pour l'enroulement d'accord
- 2 broches pour l'enroulement de réaction

La cinquième broche, vous l'avez deviné, vous permettra si vous le désirez de rajouter un bobinage supplémentaire pour l'antenne (1 des cotés de ce bobinage sera branché sur l'antenne, et l'autre à la masse du poste, donc sur un des plots déja utilisé par l'enroulement d'accord).

Autres variante, utiliser un mandrin 6 broches, et mettre un coté du bobinage à la terre de votre habitation, l'autre sur l'antenne et en fait complètement isoler ce bobinage de votre poste (il ne sera pas relié à la masse du récepteur).



Je ne donne pas spécialement les valeurs de la bobine et du condensateur variable sur le schéma car vous pourrez y mettre ce que vous voulez en fonction des bandes que vous voulez recevoir.

La détection se fait par la premiètre triode grace au couple resistance capacité en parallèle (2M / 100pf). D'autres valeurs peuvent certainement convenir. D'après la litératture, augmenter la valeur de la résistance permettrait d'augmenter la sélectivité mais cela se fera au détriment de la sensibilité. Bref, a essayer. Pour moi, 2M / 100pf fonctionnent très bien.

La réaction se dose en règlant la tension plaque avec un potentiomètre de 100K via une résistance fixe de 47K. La self de 5mH (on peut mettre sans problème 2.5mH je pense, permet de bloquer la HF et d'éviter de l'envoyer dans l'alimentation.

Le condensateur de liaison de 0,1Mf permet d'envoyer la BF sur la grille de la deuxième triode. Le reste est standard, la plaque de cette triode étant alimentée à travers le casque de 2000 à 4000 ohms et le petit condensateur de 4,7nf sert à supprimer les derniers résidus HF.

Si vous avez peur de mettre la HT entre vos deux oreilles, vous pouvez éventuellement remplacer le casque par un petit transformateurs BF de poste et mettre un casque basse impédance sur le secondaire (voir un petit HP, si, si ! Ca marche avec un HP, pas très fort mais on entend bien !!!)

Sinon, si vous disposez d'un HP haute impédance de 1000 à 2000 ohms, vous pouvez le mettre directement à la place du casque.

Le récepteur équipé d'un HP à haute impédance :



La face avant avec le vernier de recup "National" :



Ici vous voyez quasiment l'intégralité des composants....:







Voila, j'espère que cette brêve description vous donnera envie de construire ce poste qui fonctionne très bien malgré sa grande simplicité. Vous serez vraiment surpris du résultat...