Construction d'une alimentation



Ce récepteur à besoin d'une alimentation. Je vais construire une alimentation universelle pour postes américains de cette époque. Elle est du même genre que celle qu'a construit pierre pour son AK20.

Cette alimentation devra avoir une sortie filament flottante de 6V (Les batteries filaments étaient de 6V et on abaissait la tension à 5V via les rhéostats sur le poste).

J'insiste sur le fait que la partie alimentation filament doit être flottante car suivant les récepteurs le -F ou le +F peut être relié à la masse HT, il n'y a pas de véritable règle.

Les autres sorties seront pour la HT et nous devrons avoir les tensions suivantes :

Entre la polarisation et les tensions HT nous avons 7 sorties + 2 pour la partie filaments, soit 9 au total. Je décide d'équiper l'alimentation d'un support octal qui contiendra les alimentations filaments, polarisation et HT jusqu'a 90V. La sortie 135V sera sur une fiche 4mm chassis séparée.






Premier test...

Tout d'abord récupération d'un transfo. Je décide d'utiliser un transfo d'isolement de chez "Conrad" car ces transfos bien que d'isolement ne donnent pas 2 x 115V comme indiqué mais 2 x 135V ce qui est beaucoup trop en transfo d'isolement pour alimenter des tout-courants. Par contre 135V alternatif sera parfait pour mon application.

Je prends un 65VA pour être tranquille au niveau de la taille. Comme vous le voyez sur cette image, les tôles ne sont pas croisées. Toutes les tôles en I sont ensemble, idem pour les tôles en E, les 2 blocs sont reliés par de la soudure électrique, gain de temps et facilité de montage pour le constructeur. Evidemment, complication pour nous, car c'est indémontable en tant que tel. Il faut meuler les 2 filets de soudures.

IMG_8278.jpg


Après meulage à la Dremel, le bloc de toles en I s'enlève facilement.

IMG_8281.jpg


On enlève ensuite la carcasse du bobinage et nous voila en présence de 3 parties.

IMG_8286.jpg


L'avantage de ce transfo est que le primaire et les secondaires ne sont pas bobinés les uns au dessus des autres mais cote à cote, on peut donc rebobiner ce qu'on veut. Ici nous avons 2 secondaires de 135V (j'ai bien remesuré la tension en charge...), je vais en enlever un. J'accroche la carcasse sur la bobineuse et je tire le fil, le compte tour marchera à l'envers mais peu importe, je dois calculer la constante de tours/volt et j'ai besoin de connaitre le nombre de tours de fils nécessaires pour un secondaire 135V. La bobineuse indique 99388, donc 100000 - 99388 = 612 tours.

IMG_8289.jpg


le rapport de tours par volts se calcule facilement, nous avons 612 tours pour 135V donc :

612 / 135 = 4,53

1V = 4,53 tours de fil.

Je garde un bobinage 135V tel quel pour la partie HT et je vais bobiner par dessus un secondaire de 10V alternatif pour l'alimentation filament. Ce secondaire fera 10 x 4,53 soit 45 tours. Je bobinerai ce secondaire avec du fil émaillé de 8/10

Préparation de la facade en métal.

En haut à droite l'interrupteur secteur marche/arrêt et dessous le voyant présence de tension.

Au milieu le potard de 100K pour règler la tension de polarisation.

En bas à gauche, le support octal qui fera la distribution des tensions :
Sur une fiche banane à coté du support octal, la sortie HT 135V.

En haut à gauche le régulateur LM338K pour la régulation de la tension continue pour les filaments, elle sera réglée à 6V fixe (les lampes sont alimentées en 5V normalement mais les batteries de l'époque étaient en 6V, on abaissait la tension avec les rhéostats sur la facade du récepteur).

IMG_8293.jpg


Vu du dessus les mêmes éléments, avec en haut à gauche le radiateur pour le LM338K.

IMG_8294.jpg


Vue intérieure.

En bas à droite le transformateur d'alimentation. Le pont de diode 4A pour les filaments est soudé directement sur les cosses du secondaire BT.

Au dessus, la platine de redressement et filtrage HT.

En haut, la rangée de 31 zeners (j'en ai claqué quelques unes suite à une fausse manip et 4 ont été remplacées provisoirement par 2 de 10V). La HT arrive aux extrémités de la rangée de zeners. La masse HT est prise entre la cinquième et la sixième zener. Les 5 zeners qui précèdent, servent pour la polarisation qui descendra donc jusqu'a -25V (-25.6V pour être exact). Ensuite des prises intermédiaires sont aménagées pour les sorties 22.5, 45V, 67.5V, 90V et 135V, ce sont les fils qui repartent en haut à gauche.

A gauche, une platine avec 4 condensateurs de 2200mF en parallèle pour le filtrage de la BT filament.

IMG_8295.jpg


Une fois monté ca donne ca. Le couvercle n'est pas mis en place. Sur la droite il y a un compartiment pour ranger le cordon secteur. Ce boitier contenait un ancien multimètre que j'ai démonté.

IMG_8389.jpg


Le cadran avec les tensions de polarisation.

IMG_8390.jpg


Voici le schéma de cette alimentation. Cliquez sur l'image pour ouvrir le schéma dans une nouvelle fenêtre.

schema-alim-small.jpg