Remise en route d'un Westinghouse RC



Westinghouse-RC-small.JPG, 26kB Marque     Westinghouse
Modèle     RC
Année     1921-1923
Pays     USA
Type     Détectrice à réaction  
Gammes d'ondes   PO (Broadcast)
  Alimentation     Batterie
Nbre tubes     3


Je le voulais depuis longtemps et c'est maintenant chose faite. Je l'ai bien entendu acheté pas trop cher, ce qui explique un peu son état intérieur assez pitoyable, mais, là n'est pas la question. De manière générale, nous préférons travailler sur des épaves ou du moins des postes en mauvais état, la remise en route est plus intéressante.
C'est un récepteur dont la fabrication a commencé en 1921. RCA a conçu ce récepteur mais il était fabriqué par Westinghouse.
La conception est modulaire. A l'époque, RCA avait conçu 4 boitiers séparés :

Souvent, on entend parler de boitier RA-DA (ou même RADA) parce que les 2 boitiers RA et DA permettaient de se construire un récepteur batterie de base complosé d'une détectrice à réaction et d'un amplificateur BF à 2 lampes. On achètait donc les 2 boitiers RA et DA pour construire ce récepteur. Mais, comme il était logique de posséder au moins ces 2 boitiers, le modèle RC a été conçu. Ce modèle n'est ni plus ni moins qu'une boite en bois permettant d'accueillir les 2 modules RA et DA. C'est ce modèle, dit "RC" que j'ai acheté.

Voici un extrait de publicité de l'époque sur le système complet.

radiola.jpg, 66kB


Le modèle RC a aussi été vendu sous la marque telefunkon (vous avez bien lu, il s'agit bien de Telefunkon et pas telefunken), le récepteur se nommait Telefunkon D E304. L'extérieur et les fonctionnalités étaient identiques. Les composants étaient un peu différents à l'intérieur, notamment les transformateurs BF.




Etat des lieux

Voici le récepteur vu de face. Il a l'air complet, si ce n'est qu'il manque 4 vis de fixation du panneau de droite, je retrouverai ces vis dans les emballages.

IMG_0844.JPG, 65kB


A gauche nous avons la partie dite "RA". Receiver amplifier... Cette partie a trois réglages. Le tuning grossier proprement dit, avec le gros bouton principal. Ce bouton commande à la fois le CV et la bobine mobile du variomètre. En parallèle avec le CV, se trouve un petit CV (ou vernier) permettant le réglage fin, c'est le bouton en bas à gauche. Vient ensuite le bouton de réaction, qui est un peu spécial. Il ne commande pas la position d'une bobine, ni un CV, ni un potentiomètre. Il commute des spires au niveau de l'enroulement de réaction, il y en a au moins une bonne vingtaine si ce n'est plus.

RA.JPG, 67kB


RA-serial.JPG, 65kB


La partie de droite dite "DA", detector Amplifier... Ce boitier est composé de 3 lampes. En général une 00A est utilisée pour la détection et 2 lampes 01A pour la partie BF, mais initialement, ce ne sont pas ces tubes qui étaient utilisés. Le trou rond avec une grille permet de voir si le filament des lampes.

On trouve 3 prises jack en facade, pour brancher le casque au niveau de la détectrice, de la première BF ou la dernière BF. Au niveau de la dernière BF, le niveau est suffisant comme sur la plupart des 3 lampes triodes de l'époque pour brancher un HP haute impédance.

On trouve en bas 2 rhéostats. Celui de gauche concerne la partie alimentation filament de la lampe de détection, celui de droite alimente la partie filament des 2 lampes BF.

DA.JPG, 64kB


DA-serial.JPG, 67kB


Vu de la partie arrière. Comme il s'agit d'une boite composée de 2 modules, Westinghouse ne s'est pas compliqué la tache pour les liaisons. Elles sont externes pour relier les 2 boitiers entre eux. Les 4 barres permettent d'interconnecter la partie accord et la partie réaction entre les 2 modules.

En fait, c'est simple, robuste, fiable et surtout ouvert vers le monde extérieur car cela permet des tas de combinaisons de branchement. Notamment on peut se servir de la partie de droite comme d'un ampli BF pour autre chose que la radio, intercaler un amplification HF entre le tuner et la détectrice et bien d'autres possibilités.

IMG_0856.JPG, 64kB


Les 4 plots du bas concernent la partie alimentation filament,masse, 22V pour la détection et 45 ou 90V (suivant les tubes utilisés) pour les 2 lampes BF.

En haut à droite se trouve la borne antenne.

IMG_0858.JPG, 65kB


L'intérieur maintenant. C'est une autre paire de manche. Une délicieuse odeur arrive à mes narines, un mélange d'encaustique avec de l'amoniaque. Mince alors, certainement de l'urine d'une petite bestiole. Effectivement, une souris a du faire son nid la dedans, je trouve des peluches partout et un gros nid douillet dans le fond du récepteur.

Pour changer les lampes, on ouvrait une trappe sur le dessus du poste. Voici la première vue que j'ai eu de l'intérieur de ce récepteur. J'ai vu bien pire finalement. C'est un peu rouillé (pas tant que ca cela dit), l'urine de la bestiole n'a pas du aider, l'age du poste aussi.

Les caoutchoucs de suspension de la platine support de lampe sont morts. 90 ans, c'est un peu normal.

IMG_0850.JPG, 65kB


La résistance de détection avec son condensateur a disparue. Elle ressemble à l'origine à un gros fusible. Le tube est en carton fort et les extrémités en laiton.

IMG_0851.JPG, 64kB


IMG_0853.JPG, 69kB


D'ici, on voit bien la saleté laissée par la souris.

IMG_0854.JPG, 65kB


Voici le petit nid extrait par mes soins. Elle était bien logée la souris !!!

IMG_0855.JPG, 66kB


Il reste même quelques grains de maïs...

IMG_0859.JPG, 69kB


Voici le système de suspension utilisé dans le récepteur. Les lampes d'époques, celle qui précédaient les 01A étaient extrêmement microphonique, donc, on suspendait les chassis avec les supports de lampes. C'est le cas dans ce récepteur. Un élastique court de chaque coté de la platine supports de lampes et vient se fixer à chaque extrémité dans des griffes solidaires du module principal. Mais nous y reviendrons plus loin.

IMG_0861.JPG, 68kB


Vue du coté droit, ca fait rêver !!!

IMG_0862.JPG, 65kB


Du coté gauche, par vraiment mieux que le coté droit !

IMG_0863.JPG, 67kB


Et le dessous. On voit les 2 transformateurs BF à gauche, et les 3 jacks femelles à droite. Ce que je trouve étonnant, c'est qu'il n'y ait pas de trace de grignotage de fil. Ou alors c'était un oiseau qui logeait la dedans ?

IMG_0864.JPG, 63kB


Après quelques tests rapides, je peux déja dire que les rhéostats sont à nettoyer, les 2 transformateurs BF à refaire (contacts ou coupures, je ne sais pas encore), le tickler a une coupure lui aussi. La partie accord et variomètre apparait OK.




Jetons un oeil à la partie RA...

Ce n'est pas tellement réjouissant. La souris à bien travaillé. Sous ce tas de filasse se trouve les fils qui relient l'enroulement de réaction au commutateur.

IMG_0865.JPG, 65kB


Bon. Ca va être commode à nettoyer cette affaire.

IMG_0865B.JPG, 64kB


L'urine a attaqué aussi un peu les parois.

IMG_0866.JPG, 65kB


Et même l'arrière de la caisse qui s'est un peu décollé.

IMG_0876.JPG, 65kB


Bienvenue à la maison....

IMG_0867.JPG, 61kB


Qui dit souris, dit rongeur... Qui dit rongeur, dit légers problèmes de coupures...

IMG_0868.JPG, 65kB


Il ne fallait pas rêver non plus. Mais bon, dans mon malheur, j'ai de la chance, il n'y a que les liaisons entre bobinages et commutateurs qui sont coupées. La souris aurait pu attaquer le bobinage lui même mais ca n'a pas été le cas.


IMG_0869.JPG, 72kB


IMG_0873.JPG, 75kB


Ici elle a grignoté une prise sur l'enroulement de réaction, jusqu'a 1 cm du bobinage, j'ai eu chaud. Il m'en reste un bout pour réparer.

IMG_0875.JPG, 65kB





Travaux a effectuer

La petite liste pour les travaux...

J'ai de quoi faire. J'espère que les transformateurs BF ne sont pas complètement mort...


Etude du schéma